top of page

Il nous faut arracher

la joie aux jours

qui filent

Une tragi-comédie familiale sur Alzheimer que vous n'êtes pas prêt.e.s d'oublier

Robert, le patriarche de la famille Durand s’effondre devant le match de rugby France-Galles, le jour de ses 80 ans. Il finit dans une urne en forme de ballon de rugby, sur le buffet de la cuisine. Denise, sa femme, se demande chaque jour qui passe « Il est où Robert ? », « Il est dans le ballon maman ». Elle n’y comprend rien, de moins en moins. Alzheimer… Heureusement ses filles sont là. L’infirmière, installée au domicile parental, s’occupe de tout, la professeure en collège vient en soutien sur toutes les vacances scolaires et la comédienne débarque en courant d’air intermittent sans jamais prévenir… Trois sœurs. Trois femmes. Trois trajectoires que les rencontres, la vie, les choix ont fini par séparer. Une maman qui disparaît chaque jour un peu plus et un frère mort à 20 ans qui passe de temps en temps, pour voir… Princesse, un ara multicolore majestueux, va faire joyeusement tanguer cette si fragile embarcation…

Mise en scène : 

Agnès Larroque & Laure Seguette
Avec Elisabeth Barbazin  
Adeline Benamara 
Irène Chauve 
Romain Pichard 
Emmanuelle Veïn 
 
Création Lumière :

Julien Barbazin 
Scénographie :

Caroline Oriot
Choix musicaux

& travail vocal : 

Laure Seguette
Programmation & robotique : 

Clement Marie Mathieu
Collaboration chorégraphique :

Thierry Thieû Niang
Coiffures, perruques : 

Pascal Jehan
Costumes : 

Florence Jeunet
Régie lumières : 

Matthieu Lacroix
Régie son : 

Alban Guillemot

A télécharger ici : dossier - fiche technique - photos - affiche

bottom of page